L ' a r r i v e e    e n    B i r m a n i e
O n    r e m o n t e    l e    S u d

Lundi 8 mai


Voilà, après un peu moins de deux semaines en Thaïlande à cause du temps catastrophique, on quitte ce pays avec une frustration assez grande il faut l’avouer ! On y retournera, ce n’est pas grave ! On part donc de Ranong direction le port pour aller en Birmanie, car ici le passage de la frontière se fait par bateau. Les deux pays sont séparés par le fleuve Kraburi, et en environ 30 minutes, vous posez le pied à Kawthaung ! Bon jusque là, on savait qu’il n’y aurait pas de problème d’autant plus qu’on a passé la traversée avec un couple d’américain d’une cinquantaine d’année qui faisait ce même trajet régulièrement depuis 5 ans, mais uniquement pour prolonger leur visa thaïlandais. Maintenant arrive le moment où on va savoir si on doit faire demi tour ou pas … Oui parce qu’en fait, on est venu ici dans le but de pouvoir remonter le pays par voie terrestre mais on est pas vraiment sûr de pouvoir le faire et d’ailleurs même les autorités thaïlandaises ne savent pas nous renseigner … Cette partie du pays n’est ouverte seulement depuis 2 ans aux étrangers et il était impossible d’utiliser des transports terrestre pour remonter le pays. Bon on nous a quand même affirmé qu’il y avait des bus depuis peu mais rien de très concret. Maintenant, on est sur place, on va voir ! Et à la descente du bateau, on tombe sur  »Win » qui nous assure à 100% qu’à présent, il est possible de remonter le pays via un bus ! Génial, pas besoin de faire demi-tour et de remonter à Bangkok !!! On le suit et en 2 minutes environ on nous tamponne notre visa, voilà, on a 28 jours dans le pays !

On suit Win qui nous amène faire du change, on a retiré un paquet de Bahts qu’on pense échangé direct, on a entendu que les distributeurs n’étaient pas très fréquents ici … Bon et bien ça aussi ça a changé vu qu’il nous affirme qu’on aurait pas du retirer autant de Bahts ! Pas grave, maintenant on les a ! Il nous propose de nous amener les changer car les banques ne le font pas apparemment … Il nous annonce que changer tout le cash que nous avons, nous coutera 65€ …. Hum merci Win mais non merci ! On ne change qu’une petite partie (8.000 Bahts soit 200€ environ), Zim n’a pas hyper confiance ! On ne va pas lui donner tout notre argent du mois pour se retrouver potentiellement avec des faux billets ! Et il aura eu du flair vu qu’on changera dans une banque un peu plus tard pour environ …… 3€ de frais ! Bon merci Win, grâce à toi on se méfiera maintenant !

C'est parti pour la Birmanie

Palmiers de Kawthong

Plage de l'horloge

Ligue pour la démocratie

Pagode

Suite à ce petit incident manqué de peu, on se pose pour manger tranquillement et découvrir cette ville qu’est Kathaung ! Pas grand chose à y voir c’est vrai mais on découvre déjà une autre ambiance ! Les rues sont petites, en mauvaise état et plutôt sale mais le tout est très charmant pour autant ! Le mélange de culture fait apparaître mosquée, pagode bouddhiste et église les unes à côté des autres ! Ça en ferait réagir certains de voir tout ça dans le même pâté de maison ! Et en plus de tout ça, on remarque qu’on ne croise vraiment pas beaucoup de touristes ! On doit être 8 dans toute la ville et on sent que les habitants n’ont pas l’habitude d’en voir car tout le monde est très souriant au moindre bonjour et ça nous fait franchement du bien !

Kawthaug

Maison Kawthaung

Bateaux

Banane rouge

Bateaux

On bookera notre billet de bus pour le lendemain déjà, départ 14:00, 15 ou 16 heures de bus nous attendent … Oui, c’est génial de pouvoir voyager en bus maintenant mais à ce prix là ! On va croiser les doigts pour que la route soit belle et pas trop dure ! 🙂

Bon, 18 heures après, on arrive à Dawei ! Pour le coup, c’était un voyage assez dur, on va pas se le cacher ! La route est encore en construction, vous avez le sentiment d’être dans des montagnes russes tout le long vu tous les virages-montées-descentes qu’il y a et le chauffeur du bus est obligé de prendre de l’élan avant chaque montée pour être sûr d’arriver en haut … Ajouter à ça que le conducteur a été le même pendant les 18 heures avec seulement 3 pauses … Bref, ici ça doit être monnaie courante, on se laisse guider ! On remarquera la quantité incroyable de palmiers tout au long du chemin mais vu la manière dont ils sont plantés (parfaitement alignés les uns derrière les autres), on comprendra qu’ils ne sont là uniquement pour la production d’huile de palme … et l’entreprise d’huile de palme quelques kilomètres plus loin nous le confirmera !
On se laisse à penser toutefois que peu d’occidentaux ont déjà mis les pieds ici et on se rend compte de la chance que l’on vit ! Il est de plus en plus rare sur notre planète d’être dans ce genre de situation !

Dans le bus

On arrive donc à Dawei à 8:30 et avec un paquet de courbatures ! On s’embarque pour 3 km de bon matin chargé à bloc, parfait pour se réveiller ! On prend place dans notre chambre sans salle de bain à 15€ la nuit qui en vaut à peine 5 … on nous avait prévenu, en Birmanie les logements sont chers ! Tant pis ça fera l’affaire pour ici, on ne va pas rester longtemps de toute manière. On récupère un peu de la nuit passée et on va se balader dans Dawei. On prévoit de partir dès demain direction la plage, il paraît que le temps s’améliore ! On verra ça ! Après un petit restau bien local, on tombe sur une agence tenue par « Train », un birman du village et Renato, un portugais, ancien trader qui a tout lâché pour s’installer ici il y a un an ! Au fil de la discussion, ils nous conseillent un autre itinéraire pour nos prochains jours dans le coin et on se laisse convaincre ! On restera un jour de plus à Dawei et on ira plus au sud pour voir de plus belles plages apparemment ! Mais bon espérons que le temps ne nous lâche pas à nouveau ! Ça fait trois jours qu’on passe 3 heures de notre journée sur l’appli météo !!!!! À croire que ça nous amène le beau temps ! En attendant, on continue notre balade dans cette charmante petite ville et Zim se laissera tenter par une petite partie de foot pieds nus, avec des gamins du coin sur un terrain de fortune, avec des cages de fortune et un ballon de fortune forcément ! Pas le plus beau foot de sa vie mais tellement agréable ! Les jeunes étaient 5, et après notre arrivée, nous nous sommes retrouvés à 12 ! Zim, ou plutôt ses pieds, ne tiendront que 10 petites minutes avant de capituler ! C’est fou comme ces gosses ne ressentent pas la douleur, ils sont pieds nus et donnent tout pour ne pas laisser marquer l’autre ! On continue et environ 5 mètres plus loin, Zim est à nouveau intéressé par un autre sport de rue, une sorte de tennis ballon avec leur petite balle en osier. Un des joueurs invite (en fait il ne lui laisse presque pas le choix quitte à dégager carrément un des mecs de son équipe) et le voilà lancé dans une nouvelle partie !

Dawei

Réparateur

Partie de foot

Tennis ballon

Bon à vrai dire Zim ne sait pas vraiment ce qu’il fait mais il avouera à Laura avoir passé un méga bon moment ! Et les jeunes birmans aussi à coup sûr ! On rentre, Zim a perdu 12 litres de sueur, et on sent déjà qu’on va adorer la Birmanie ! Seul l’avenir nous le dira …

With Love,
Laura & Zim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 − 20 =