D a w e i , i m m a n q u a b l e    e t    r e m a r q u a b l e !

Jeudi 11 Mai


Le lendemain, comme on a décidé de rester un jour de plus sur Dawei, on part louer notre scooter chez Train ! Ça fait longtemps qu’on n’a pas été sur un deux roues, et à vrai dire ça nous a presque manqué ! On discutera un petit temps avec Train sur le coût de la vie en France et apparemment, il se sera convaincu lui même de ne jamais venir en France ! Il nous conseillera les endroits de Dawei à ne pas manquer et on se met en route ! Au programme, aller voir une usine de noix de cajou (vous savez à quoi ça ressemble vous des noix de cajou avant d’être en sachet ?!!), un bouddha couché de 74m de long, un monastère, une fabrique de balais et enfin un dernier temple offrant un super coucher de soleil apparemment ! On ne regretter pas de l’avoir écouté pour ce programme et d’autant plus sur la fabrique de balais où on rencontrera Sei Phu, manager de la fabrique qui nous expliquera avec ses quelques mots d’anglais les différentes étapes de la confection d’un balai ! Cerise sur le gâteau, il nous laissera même essayer de faire la dernière étape qui consiste à renforcer le tout ! C’est un coup à prendre, mais Zim s’en est plutôt bien sorti ! En tout cas c’est ce qu’on pense vu que Sei Phu nous a gentiment offert un balais (Sergio, on sait que vous êtes déjà jaloux, mais il est hors de question que vous nous voliez celui là !!!). La gentillesse de Sei Phu tout au long de la visite nous touche beaucoup mais il est temps de lui dire au revoir et d’aller sur la colline pour le coucher de soleil. Les nuages ne nous permettront pas de voir totalement le coucher mais le spectacle est quand même là, on est content d’avoir fait le chemin !

Fabrique de noix de cajou

Noix de cajou fabrique

Stuppa

Bouddha couché Coucher de soleil à Dawei

Fabrique de balai

Le lendemain, départ donc vers le sud de Dawei et ses plages paradisiaques il paraît ! À vrai dire on est plutôt pressé vu qu’on a loupé tout ça en Thaïlande, et la route pour y aller nous met déjà l’eau à la bouche ! On passe de village en village et on passe surtout notre temps à crier  ‘’Mingalaba’’ (bonjour en birman) tous les 5 mètres ! Les habitants sont tout simplement heureux de nous voir traverser leur village ! Ça nous procure un tel sentiment de bien être, c’est tout simple, c’est gratuit et pourtant tellement agréable ! Impossible de discuter avec qui que ce soit mais c’est pas grave, on apprécie ! On se fera 4-5 kilomètres à travers la jungle (oui oui, en scooter dans la jungle, c’est pas une connerie !) et on arrive enfin dans notre lieu de camping pour les 2 prochaines nuits que Train nous a négocié ! Oui enfin ça c’était le plan hein ! À peine arrivé, on nous apprend qu’il n’y a pas de place et qu’il faut attendre le patron pour trouver une solution (autrement dit, attendre 2 heures !). Bon ben on attend ! On rencontrera 2 autres mecs dans le même cas que nous avec qui on passera ces 2 heures et à l’arrivée du patron, on comprend que notre tente est prête dans 10 minutes … On peut profiter enfin de la plage en sachant où on dort ce soir ! Mais on apprendra le soir même qu’il faudra partir le lendemain car la police vient faire un contrôle et que le camping en tente est interdit … Rien que ça ! Au moins on l’aura pas appris au dernier moment ! On profite de la soirée autour du feu avec des couples italiens et américains et on va profiter de notre nuit tranquille sur la plage 🙂

En route

Plage

Laura on the beach

Plage au sud de Dawei

Laura sous les cocotiers

Le lendemain on se met donc en route en direction d’autres plages du coin et on tombe sous le charme de la Grandfather Beach ! Imaginez 11 km de sable, un chemin submergé d’eau pour accéder à la plage, et personne ! Mais littéralement personne de chez personne ! Au point où Laura a même réussi à se changer complètement sur la plage, vous vous rendez compte ?! On passera un bon moment à cet endroit jusqu’à ce qu’on remarque que la mer se soit retirée et laisse place à un petit pont entre notre parking et nous ! Ni une ni deux, Zim saute sur l’occasion et court chercher le scooter ! On se retrouve tous les deux, en scooter, en maillot de bain sur la plage ! Un moment incroyable qu’on n’oubliera pas de si tôt, seuls au monde, au bout du monde, en slip et tout bronzés ! On profite un peu mais comme on n’est pas des experts des marées, on tarde pas trop, faudrait pas rester coincés non plus ! On repart vers le centre de Dawei vu qu’on n’a pas de logement et on verra bien ce qu’on fera demain.

Groupies

Sur la Grand Father Beach

Courons

Grand Father Beach

Sun

En scoot sur la GFB

Lauzim on the GFB

Palms

On the beach

Repas impro

Le lendemain, toujours suite aux conseils de Train, on se dirige vers un petit village de pêcheurs pas très loin. On se retrouve encore une fois seuls touristes au milieu de tous les habitants et on se prend de sympathie avec quelques jeunes qui jouent sur un ponton de bois. On mange ensuite dans ce qui semble être le seul restau du village (n’empêche, même dans un village pareil on peut trouver un restau !) et on mange forcément un bon poisson ! On se laisse aussi tenter par une sorte de spécialité locale … un mélange de crevettes séchées, cacahuètes, et ?… un ingrédient qu’on n’a encore jamais mangé mais qui ne nous a pas vraiment convaincu … Pas grave, on aura testé ! Après un petit combat de coq improvisé sur la route, on se dirige vers une autre plage conseillée et après plusieurs hésitations compte tenu de la tête du chemin pour y aller, on se convainc que c’est la bonne route ! On marche, on passe une étendue d’eau sans vraiment savoir combien de fond il y a et finalement on se retrouve sur cette plage ! Encore une fois, un immense banc de sable qui s’étend à perte de vue ! Et encore une fois, on est seul sur la plage ! Mais pas pour longtemps vu que quelques minutes plus tard, on est rejoint par 5 jeunes de 14 ans tous amusés de nous voir ici ! Bon, Zim pense qu’ils sont sûrement restés parce qu’il n’ont jamais du voir une fille comme Laura mais ça ne le gêne pas vraiment ! On les regarde avec amusement chasser les petits crabes du coin qu’ils balancent comme ça dans un petit feu qu’ils viennent d’allumer et nous invitent même à les manger avec eux ! Zim est tombé sur un crabe trop cramé et Laura s’en tirera mieux, mais peu importe le goût, on restera sur le moment qu’on a partagé avec eux, le tout sans vraiment se parler !

Petit port

baignade fraîche

nouveaux copains

bebelle

Combat de coqs

nouveaux potos

traveller

Le soleil se couche tout doucement, il est temps pour nous de rentrer sur Dawei, ce soir on a un bus pour Hpa An ! Mais on est encore tout sale de la plage !!!! Pas de problème, les birmans sont tellement gentils qu’une fois arrivés dans l’agence pour rendre le scooter, Train nous indique qu’on peut aller se doucher chez un collègue à lui ! On ne l’avait pas encore vu et voilà qu’il nous dit de le suivre en scooter ! On se retrouve chez de parfaits inconnus qui nous ouvrent leurs 2 salles de bain ! Incroyable ! Et le plus drôle dans l’histoire, c’est qu’au moment où Laura sort de sa salle de bain, elle voit Zim à table en train de manger avec les proprio ! Ben quoi, il allait pas refuser non ?! 🙂

Après ce moment plutôt improbable, on repart au bar rejoindre toute l’équipe de Train avec qui on patiente jusqu’au bus, et c’est avec un réel pincement au cœur qu’on les quitte !

tanaka time

cheers

On ne pensait pas passer par le sud de la Birmanie et, après coup, on peut dire que ça aurait été une des plus grosses erreurs du voyage ! On repart vers le nord du pays avec une tête pleine de souvenirs plus incroyables les uns que les autres, chargés à bloc avec une envie de découvrir encore plus de choses dans ce si beau pays !

With Love,
Laura & Zim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 + 12 =