E n    r o u t e    p o u r    l e    n o r d    d u    L a o s

Vendredi 17 mars (bon anniversaire papa Paul)


Voilà 7 heures que nous roulons en direction de Vientiane qui ne sera qu’une étape avant notre montée dans le nord du pays. Et les 7h, comme on vous l’avez dit dans l’article précédent, Laura s’en souviendra ! Première fois que nous ne sommes pas l’un à côté de l’autre pendant un long trajet et quellle expérience ! C’est finalement Laura qui se retrouve à coté d’une femme qui a mangé des pipasols toute la nuit et qui crachait les « coquilles » par terre, sans oublier qu’elle s’était étalée sur 1 siège et demi ! On vous laisse imaginer la nuit que Laura a passé (pendant que Zim était allongé et a pioncer toute la nuit) !!! Bon bref, prochaine étape, Luang Namtha pour un trek d’au moins deux jours.

On arrive donc à Vientiane à 4:00 et Zim tente de convaincre Laura d’une chose qu’il a envie de tenter depuis un petit moment : monter le plus haut possible en stop ! Laura se laisse guider, sûrement parce qu’il est encore trop tôt pour qu’elle ne réalise vraiment et nous voilà en train d’écrire Luang Prabang sur un morceau de carton récupéré plus tôt ! On prendra le soin de demander à un gentil monsieur de nous l’écrire en lao juste en dessous ! On s’échauffe pour le stop en changeant de gare de cette manière et à peine entrée dans la voiture Laura est déjà un peu inquiétée ! Elle demande toutes les deux minutes à Zim de vérifier si on ne prend pas une route bizarre … Comment savoir ?

On arrive à l’autre station de bus, celle en direction du nord du pays, et c’est à ce moment là que les choses sérieuses commencent ! Ok, faire du stop en ville c’est cool, mais y a pas énormément de challenge là dedans ! On se met donc en place le long de la grande route pour le nord ! Avantage du coin, il y a une seule route pour Luang Prabang et on est dessus :). 30 minutes plus tard, on a la chance de croiser le chemin de Ayt, expat néerlandais, sa femme laotienne, et leur nouveau né qui se rendent à Vang Vien. Il nous explique que c’est à 160 km d’ici et qu’une fois sur place on pourra réessayer ! Allez go, on monte ! On passe un super premier ‘’long courrier’’ en stop et on s’arrêtera même dans un marché où on découvrira des spécialités du coin grâce à sa femme et en plus au juste prix, sans oublier la meilleur soupe de riz qu’ils nous ont fait découvrir ! 🙂

On prépare notre ticket pour le nord

Zim en pleine action

On arrive à Vang Vien et on découvre que le prochain bus pour Luang Prabang est dans trois heures ! Parfait, aucune excuse pour ne pas retenter le stop ! Rebelote, Zim s’installe le long de l’unique route et brandit son panneau bien haut ! Il tentera même une petite danse pour attirer plus facilement l’attention et il faut croire que ça marche vu que 15 minutes plus tard, quatre jeunes nous proposent de monter à l’arrière de leur pick-up ! Sérieux ?! On attendait que ça !!!! Non seulement on monte dans le nord en stop mais en plus à l’arrière d’un pick-up !!! On est comme des gosses ! On s’installe dans la benne, on se fait un petit coin sympa avec nos sacs et nos quatre nouveaux potes du jour nous fournissent même la bière ! Trop cool !

On passera 8 heures à l’arrière de ce pick-up à découvrir des paysages incroyables et à redécouvrir un ciel étoilé comme on en voit rarement ! Ok pas comme celui de Mongolie, mais pas mal du tout quand même ! (bon vous l’aurez compris, on est tombé amoureux de la Mongolie !!). On montera jusqu’à Oudomxay avec eux finalement, encore plus haut que Luang Prabang et à seulement quelques heures de Luang Namtha, notre prochaine étape !

Nos pilotes du jour

Notre bus du jour

Pause pipi

On est bien

Posé avec une binch

On ne restera ici que le temps d’une nuit et le lendemain matin on sera déjà en direction de Luang Namtha pour faire notre premier trek ! On passera la fin de journée à trouver l’agence avec laquelle faire ce trek et on optera finalement pour une marche de deux jours avec nuit chez l’habitant dans un village au milieu de la jungle ! On se détend le reste du temps histoire d’être en forme et le lendemain, 9:00 tapante, on est à l’agence pour le départ et on apprend avec plaisir que finalement on sera seul avec notre guide ! C’est pas qu’on aime pas les gens mais passer tout le temps seul avec le guide nous plait bien 🙂

Direction Luang Namtha

C’est parti, 30 minutes de tuktuk pour commencer et nous voilà dans la jungle. Au bout de 200 mètres on aperçoit déjà une belle grosse araignée jaune dans sa toile et on commence presque à déjà regretter … Non faut pas abuser, on est pas là tous les jours, on prend sur nous ! On marche, on marche, on marche … Ça nous plait, on est dans le fin fond de la jungle et mise à part les cris des différents oiseaux et les paroles de Laura bien entendu, on entend pas grand chose ! Notre guide nous arrête par-ci par là pour nous montrer les différentes plantes qu’ils utilisent en guise de remède en tout genre, et au bout de 2:30 de marche il nous propose la pause casse-croûte ! Cool, Zim n’attendait que ça ! En deux-trois coups de machette notre guide nous installe les feuilles de bananier qui font office de table, bancs, assiettes et serviettes ! On s’installe et on mange les produits achetés plutôt au marché. Il est plutôt sympa et son niveau d’anglais nous permet de discuter des différences entre nos vies et la leur ! On repart, on a chaud et on transpire ! Quelques petites heures plus tard, nous voilà au village où on se repose tranquillement le long de la rivière et où on se balade. On va à la rencontre des habitants avec qui il est impossible de parler mais qui nous invitent à partager un moment avec eux tout de même !

Pause cassecroute dans la jungle

Jungle

Zim entre dans la jungle

Jungle

Nouveau copain

Vue sur la jungle

Et là, la frayeur de notre vie … On est autour d’un petit feu, tranquille, on est juste tous les deux et Zim, à son habitude, remue le feu ! Sauf qu’ici, on est pas chez nous, et en remontant son bras du feu, on tombe nez à nez avec la plus grosse araignée jamais rencontrée ! Sur le bras de Zim !!!! Bon en deux secondes elle se retrouve par terre et on comprend qu’elle a pas apprécié le voyage vu ses deux pattes de devant levée comme un boxeur ! On dirait presque un crabe sauf que c’est bel et bien une méga araignée ! Les villageois autour de nous se demandent bien ce qui a pu nous arriver et en voyant le monstre ont bien ri de nous !!! Notre guide la repousse bien loin pour nous, on le remercie, mais est incapable de nous dire si elle est dangereuse ou non ! Alors déjà elle est horrible mais en plus il est même pas capable de nous dire si on doit s’en méfier ou non ?! Merci hein … Il nous explique quand même que les araignées ont tendance à vivre leur vie tout en nous laissant tranquille donc on a rien à craindre ! Ça apprendra Zim à jouer avec le feu ! Bizarrement, il ne remettra pas les mains dans un feu du voyage … 🙂

Bref, après un certain temps, la pression redescend et on passe un très bon diner à la bougie avec nos hôtes du jour. On se prépare à aller au lit et là, deuxième frayeur mais cette fois puissance 10! En prenant ses affaires pour dormir, Laura fait l’erreur de regarder les alentours avec sa lampe … ça n’a pas manqué, elle tombe nez à nez avec une araignée encore plus grosse que Zim avait sur le bras quelques heures plus tôt !!!! Elle prie Zim de la regarder mais il en est hors de question ! Zim a envie de dormir et s’il la voit, ce sera mission impossible ! Laura passera un bon gros quart d’heure cachée dans son sac de couchage mais finalement la fatigue aura raison de nous et on s’endormira tête contre tête ! Le lendemain, première chose qu’on fait en se levant : vérifier où elle est ! Et bien entendu, elle sera introuvable …

Bref, grosse soirée dans ce petit village, on repart après un petit dej bien copieux avec une belle vue sur le barbecue de RATS, pour une journée complète de marche ! On passera dans deux autres villages encore plus petit où on aura le malheur d’acheter un bracelet à un petit du village … Le malheur car une fois acheté, on se rend compte que tous les autres sont devenus ‘’jaloux’’ et on aura même pas droit à un au revoir de leur part … On voulait faire une bonne action à la base et finalement on se dit que c’est comme ça qu’on tue à notre tour l’authenticité de ce genre de trek … Bien dommage !

Petit dej local

Prepa bambou

Feuille

Ecole village

Au loin le Vietnam et la Birmanie

Pause cassecroute deuxieme jour

Village

Pause cochon

Riziere vue du haut

Depart deuxieme jour

Au petit matin

On repart donc un peu déçu avec nos bracelets et on attaque sec la montée en pleine jungle ! On a le sentiment de monter une échelle plus qu’un chemin et très vite Zim perd 4 litres d’eau à la minute ! C’est assez horrible comme sensation vu qu’on s’interdit d’enlever nos vestes à cause des moustiques ! On marche, on marche, et on marche encore ! Comme la veille on s’arrête pour la pause casse-croûte avec le mobilier en feuille de bananier mais cette fois on mangera ce que notre guide aura préparé le matin même avec la famille. Délicieux !!! On prendra un temps pour l’aider à couper du bambou, il s’en ramène un bon stock pour la maison apparemment ! Bon faut dire qu’ici, ils font tout avec du bambou ! Il nous expliquera même comment choisir un bon bambou d’un mauvais ! Si vous avez des questions là dessus, n’hésitez pas ! 🙂

On finit notre trek et après 25 km nous revoilà à Luang Namtha ! On apprendra qu’un bus de nuit part dans la foulée pour Luang Prabang, on saute sur l’occasion … On aurait peut-être pas du !…

With Love,

Laura & Zim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 + 14 =