P e k i n    p a r t i e    2
( a p r e s    l a    t u r i s t a    ! )

Bon turista ok, mais on va pas laisser abattre non plus ! On est pas au top du top, mais comme on a l’impression qu’on se sent mieux quand même, on se dit qu’on peut pas partir de Pékin sans goûter le fameux canard laqué ! Et honnêtement, le canard laqué (surtout à la Elnett de l’Oréal, la laque des Stars!) vaut le coup ! Bon on a quand même mis 350 yuans pour deux dans ce restau là ! On vous laissera faire la conversion pour voir ce que ça représente !!

Lanternes au dessus d'un hutong

Hutong pékinois

Vue depuis un hutong

Le chef prépare le canard

Et Zim découpe le canard !

Finalement le canard ne nous aura pas sauvé et on finira comme prévu trois jours au lit ! Pas de quoi s’inquiéter, lundi, Laura est sur pied (enfin on va dire ça comme ça, parce qu’on a bien compris que tant qu’on ne quittera pas le pays, on ne retrouvera sûrement pas un état de santé intestinal optimal ! On comprend pas punaise c’est tellement bon ce qu’on mange !!)

On va donc reprendre tranquillement notre visite de la capitale, on se met en route vers la cité interdite ! Mais ni une ni deux, on est lundi les amis, et le lundi c’est fermé !!!!

Bref, on reste positif, on est en vacances 🙂 Et puis on a aucun impératif ! Du coup on met les voiles vers le temple des Lamas ! À ne pas louper non plus à Pékin, il est superbe (et payant évidemment) ! On passe ainsi la matinée à arpenter les jardins, temples…

Il est midi ! Qui dit midi, dit repas, qui dit repas dit nouvelle turista ? On entre dans un restau sur une rue ultra fréquentée et même pas 10 minutes après on est dehors ! L’estomac de Laura disait non à la carte ! On craquera finalement pour un barbecue d’agneau et du riz blanc !

Allée du temple des Lamas

Moment prière au temple des Lamas

Cet homme prie depuis plus de 30 ans

Photo interdite normalement ! :0

Laura et un nouveau pote croisé au hasard

Autre hutong

Début d’aprèm, on a pas trop de plan ! Et pourtant ! Finalement aujourd’hui ca sera la découverte de Kiki ! Ca y est on a vu un vrai kiki en vrai !!! Et à dire vrai en se rendant au zoo (seul endroit où il est possible de voir des pandas) on pensait ne croiser « personne » ! Mouais ! Sauf qu’on avait oublié à quel point les chinois sont attachés aux pandas !

C’est pas grave ça en valait la peine ! C’est sûrement futile pour tout le monde, mais le panda c’est un peu notre chouchou, notre logo du blog, et le premier surnom que Laura a donné à Zim (où le deuxième mais ça c’est un secret entre Laura et sa copine) ! 🙂

Rives de la cité interdite

Des mangas et autres livres chinois à perte de vue

Panda en vrai

Coucher de soleil

On est mardi 11 octobre et aujourd’hui on va vraiment voir la grande muraille ! On ne sait pas trop dans quelle zone exactement, ni comment d’ailleurs ! Mais on aime bien l’aventure alors on y va et on verra non ?

On marche jusqu’au métro, on arrive à la gare routière, on fait 1h de bus, on descend du bus et là ? Et là on est toujours pas arrivé à la muraille ! Nous sommes encore à environ 70km et plus de la zone la plus proche et il est temps de faire quelque chose ! Parce que oui, ce qu’on ne vous a pas dit, c’est que la muraille avec 2 millions de chinois et/ou touristes dessus, on n’en avait pas vraiment envie ! Du coup on a opté pour une portion fermée au public qu’on va finalement réussir à rejoindre en taxi (pense !! on a rencontré deux mecs sur le bord de la route, comme d’hab Zim a sorti ses talents de négociateur et hop on est monté dans la Hyundai) !

On arrive en bas d’une falaise où on voit clairement la muraille. Notre chauffeur nous indique un chemin et nous balance un « RDV ici dans 3h !! » !

C’est parti, la rando commence ! Sauf qu’au bout de 5 minutes, on marche en bas de cette muraille et on se demande bien comment on va pouvoir monter dessus ! On s’enfonce alors dans un petit bosquet autour d’un lac, on gravit quelques sentiers, une échelle posée là en fer rouillé et 20 minutes après ça y est ! On a mis le pied à quelques dizaines de mètres plus haut sur la muraille de Chine !

Le début de notre partie

Kiki sur la grande muraille

Encore sur la muraille

Grande muraille

Il fait un temps splendide, et comme on vous l’avait dit précédemment on a pris le « risque » de ne pas prendre le chemin des touristes ! BINGO ! On est sur la muraille et on est bel et bien seul 🙂

Vous nous direz sûrement c’est vrai que finalement ce n’est qu’un « mur » ! Oui on pensait plus ou moins là même chose avant d’y être. Sauf que quand vous prenez un moment pour vous asseoir tout en haut d’un sommet de la muraille ou sur le toit d’une tour de guet, que vous restez silencieux à contempler ce serpent infini qui monte puis descend puis remonte, au beau milieu des montagnes à perte de vue sans un bruit on vous assure que c’est le frisson assuré !

Et puis si vous avez un instant, essayez aussi de repenser qu’on parle d’une construction démentielle mais bien loin des années 2000. La légende raconte même que des milliers de corps des ouvriers qui ont participé au chantier seraient ensevelis au beau milieu des murs. Pour ça on vous laisse vérifier 🙂

Allez un effort Laura !!

Youhou

À gauche la Chine, à droite la Mongolie

Partie inaccessible de la muraille

Mercredi 12 octobre dernier jour à Pékin ! On le consacre à la cité interdite qu’on va tenter d’aller voir pour la 3ème fois ! C’est clairement notre dernière chance, c’est officiel on a repoussé deux fois notre départ mais demain on part vers la prochaine étape !

Et là jamais deux sans trois ! Non on blague cette fois c’est la bonne on a notre ticket d’entrée. La cité interdire, de ce que l’on en dit, c’est un incontournable !! On l’a faite, on sait de quoi on parle, on vous confirme que c’est un incontournable ! A peine après avoir franchis la première porte, on se retrouve au beau milieu d’une foule incroyable ! Il nous est quasi impossible d’apercevoir l’intérieur des palais. Laura tente quand même sa chance et se retrouve aussitôt en tête de file mais avec les pieds décollés du sol ! Oui oui le troupeau autour d’elle est tellement conséquent qu’elle est « portée » ! Mais aussi bousculée, coup de béquille à droite et coup de coude à gauche !

Entrée de la cité interdite

Laura se la joue

Oui, une photo dans la cité interdite, sans personne dessus !

Toits de la cité interdite

Pourquoi tant de chinois ?

Toits de la cité interdite 2

Toits de la cité interdite 5

C’est un peu dommage, c’est un lieu sans aucun doute d’une beauté immense mais quelque peu dévalorisé par ce phénomène de masse et l’attitude déconcertante de tous ces touristes !
On décide alors d’emprunter les petites cours et les petites allées sur les cotés pour profiter pleinement du spectacle 🙂
Et c’est évidemment sans regret qu’on se dirige vers la sortie après avoir profité du jardin exceptionnel rempli d’arbre centenaire qu’abrite la cité.

Laura ose les toilettes de la cité interdite

Laura x3 à la cité

Cité interdite

Toits de la cité interdite 3

Et pour couronné la fin de cette visite particulière on grimpe tout en haut du splendide parc Jingshan où on peut admirer (quand la pollution nous le permet) la cité vue d’en haut ! Oui la cité interdite vaut le détour !

Cité interdite vue d'en haut

Cité interdite vue d'en haut 2

Vue d'en haut

Cité interdite vue d'en haut 3

On rentre à la maison après avoir englouti une vingtaine de délicieux raviolis (les meilleurs d’ailleurs qu’on ait pu manger à Pékin) dans un bouiboui (et oui on retente l’expérience) ! Résultat -> Tout va bien !

On finira la journée à papoter à l’auberge avec un touriste originaire de Metz, à se disputer avec la dame de la poste qui refuse de nous vendre des timbres (on vous laisse deviner qui a gagné), à acheter des « pommes » chinoises, des pomelos rouges, des graines et compagnie dans la supérette du coin ! Ravitaillement oblige pour les 6h de train qui nous attendent demain !

Ravioli top mega trop bons

Re ravioli top mega trop bons

Ça y est, on part de Pékin

Classe pékinoise

Ils sont partout ...

Et parce que même si on a été bien malade et que c’était vraiment pas drôle, on reste de gros gloutons (surtout Simon, « c’est dingue ca rime glouton et Simon » dixit Laura), et on finira notre trip à Pékin par un dernier bon restau de raviolis (ouii encoreeee vous direz nous !), mais différents de ceux de midi !

With love,
Laura & Simon

2 commentaires sur “P e k i n    p a r t i e    2
( a p r e s    l a    t u r i s t a    ! )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 + 15 =