L ' a r r i v e e    a u    C a m b o d g e
K e p    &    K a m p o t

Dimanche 27 novembre 2016


Lever 6:00, on commence à être fatigué mais aujourd’hui on a pas vraiment le choix, notre visa expire ce soir, on doit sortir du Vietnam ! C’est une sensation un peu étrange pour nous, européens que nous sommes, qui passons de la France au Luxembourg tous les jours à 110 km/h sans se soucier de quoi que ce soit … et là, on doit partir du pays parce que notre visa ne nous permet pas de rester plus longtemps ! On part donc en direction de la frontière en minibus rempli uniquement de touristes européens forcément. On serre un peu les fesses tout le trajet parce qu’on a quand même donné nos passeports à une vietnamienne qui est partie en scooter devant nous … Et si elle décide de partir, on fait quoi ? Bon pas de panique vu que 20 minutes après on est déjà à la frontière, et la femme en question aussi (c’est dingue car à la maison on oublierait presque que l’on a un passeport!! et depuis que nous sommes en voyage, on se sent démuni dès qu’on ne l’a pas sur nous!!)! On attend donc avec elle au poste frontière vietnamien d’abord, puis cambodgien et on comprend qu’en fait elle nous a juste pris par la main pour passer la frontière … On est un peu déçu, on s’attendait à être confronté aux douanes et gardes de chaque pays, et même paniquer un peu, mais non … rien de tout ça, tout s’est passé très vite ! Pas grave, on verra pour les galères aux autres frontières !

frontière

Passage de le frontière

On remonte dans un autre bus, cambodgien celui là, en direction de Kep. On est les seuls du bus à descendre là et on se demande si c’est une bonne idée de notre part du coup … Il s’avérera que ce fut une sacrée bonne idée même ! On arrive à 8:00 dans notre petit « resort » qu’on a réservé juste pour la nuit. Là on rencontre Kris, fondateur de ce complexe de bungalows en bambou, qui prendra une heure de son temps pour nous expliquer ce qu’il y a à voir dans le coin. Il nous explique que Kampot (notre prochaine étape) n’est qu’à 30 minutes de Kep et qu’il est plus judicieux de rester sur Kep plutôt que de bouger avec toutes nos affaires. On se laisse convaincre, on booke 3 nuits de plus ici alors qu’on a pas encore vu le bungalow, mais on sent que ça va être bien ! et effectivement ça va être notre meilleur logement du moment ! Pas tant le bungalow qui est plutôt classique en soi, mais pour l’ambiance que règne ici ! En discutant un peu plus longtemps, Kris nous apprend qu’il donne des cours d’anglais aux enfants du village et qu’il a également créé une école de couture ! L’idée est adorable et on saute du coup sur l’occasion pour lui demander de nous coudre nos premiers drapeaux sur nos sacs ! Ce sera bien fait, proprement et en plus on fait une bonne action 🙂 Bref, on se sent bien au Khmer Hands Bungalows et on est pas les seuls !

chill

coucou toi

Sur ses conseils, on décide donc de louer un scooter et d’aller en direction de la Farmpepper, ferme de poivre vous l’aurez compris, à quelques kilomètres d’ici. On s’enfonce dans un chemin de terre qui n’a rien à voir avec ce qu’on a pu voir au Vietnam ! C’est dingue ça aussi, on est à 20 kilomètres de la frontière et le paysage n’est plus vraiment le même … On passera 3 heures facile sur place à découvrir comment est cultivé le fameux poivre de Kampot que l’on goutera dans un très bon plat de crevettes assaisonnées de poivre vert bien-sûr et à discuter avec un petit groupe de suisses de voyage en tout genre ! Très agréable moment 🙂

pepperfarm

tri du poivre

poivre de Kampot

On continue notre journée en direction d’une cave immergée où on peut se baigner apparemment … On la cherche et c’est seulement après deux heures de recherches, au moment même où on avait décidé de partir que l’on tombe un peu au hasard dessus ! Pas grave, on aura vu de très beaux paysages qu’on aurait loupés à coup sûr sinon, on a roulé avec le scoot dans 50 cm d’eau, de boue et autre !!! Zim est comme un enfant dans cette cave, il adore ça ! On partage une heure à sauter et se baigner avec un tas de jeunes khmers venus pour la même chose et le soleil est déjà en train de se coucher, on va éviter de rentrer dans la nuit … Oui ben le soleil ici se couche vraiment méga vite et on se retrouve sur la route sans phare – ça c’était pas prévu -, derrière un autre scooter sans phare mais avec une frontale …. Laura n’est vraiment pas tranquille, Zim fait semblant … mais après 20 km à deviner la route on arrive enfin dans Kep, les lampadaires fonctionnent, alléluia !

gamin dans l'âme

nature2

Rizières

vert emeraude

tracteur à l'ancienne

salut

paysage

smile

nature

rêve

sunset

On se met à chercher un endroit où manger et en parlant français, on se fait remarquer par Maité et Quentin que l’on a déjà croisé plus tôt dans la journée sans le savoir, eux aussi ont fait la Farmpepper ! On discute deux minutes et on décide naturellement de partager le repas ensemble ! Très bonne idée vu qu’on partagera même 2 jours supplémentaires par la suite 🙂

Mais pas le lendemain parce qu’on se dirigera vers Kampot juste tous les deux. On passera une bonne partie de la matinée jusqu’à midi au marché où on goutera à quelques plats typiques khmers, et forcément pas cher, on est au marché ! Mais ce sera bien la seule manière pour manger pas cher le marché parce qu’on remarquera très vite qu’on a changé de pays côté nourriture ! On est plus au Vietnam et ça se sent dans les tarifs ! Bon bien-sûr, on est loin, loin, bien loin de nos tarifs habituels en Europe ! Mais bon, on avait pris goût à bien manger pour pas un rond ! 🙂

railway

terre rouge

marché

barbershop

On poursuit notre journée en direction d’un petit temple que Quentin avait conseillé à Zim et c’est avec grand plaisir qu’on se retrouve dans ce coin paisible au bord de l’eau. On y rencontre un jeune moine faisant la lessive dans le cour d’eau et on partagera même une brève discussion avec l’enseignant des jeunes moines qui avait quelques mots d’anglais dans son vocabulaire. Il nous indiquera d’ailleurs où on peut trouver des kayaks pas loin ! On s’empresse d’y aller, le calme du fleuve nous donne envie de nous y retrouver en plein milieu ! On trouve assez vite cette « base de loisirs », comme on pourrait l’appeler chez nous, et on saute dans le kayak pour une heure ! Laura n’est pas rassurée, selon Zim y a de grandes chances qu’on croise un ou deux crocos ….. ça doit être pour ça qu’elle n’a pas pagayé une seule fois … 🙂

work

temple

bouddhisme

montagnes

happy

relax

machine à laver

Aucun croco de croisé mais un calme indescriptible au milieu de ces palmiers submergés. On se retrouve dans des sortes de cours formées par cette végétation et le spectacle qu’offre l’envol de ces grands oiseaux à notre arrivée est d’une beauté sans nom ! On se surprend à chuchoter tellement le coin est calme et paisible ! On profite un court instant et on sort de là pour ne pas trop déranger les oiseaux non plus. Oui et en fait Laura n’en pouvait déjà plus de chuchoter, il fallait qu’on sorte pour qu’elle puisse s’exprimer normalement 🙂

reflet

Il est temps de rentrer, le temps vole et on a pas vraiment envie de faire la même qu’hier à rouler sans phares sur des kilomètres, on a assez donné hier ! Et surtout, on ne veut pas louper le marché aux crabes, il paraît qu’on y mange vraiment bien ! Et à vrai dire, c’est plutôt vrai parce qu’on a probablement mangé le meilleur crabe de toute notre vie ! Préparé au poivre vert de Kampot forcément, on s’est régalé jusqu’à s’en lécher les moindres coins de nos doigts !!!! Bon c’était un peu plus cher que d’habitude quand même, et puis 3 crabes par personne pour 7,5$, ça va quand même non ? 🙂

cuisine gastro

saline

Le lendemain on retrouve justement Maité et Quentin pour une journée en mer dont ils nous avaient bien vendu la chose !  9:00 on est sur le bateau d’Éric, un français installé ici depuis quelques années maintenant, pour naviguer entre les îles, faire un peu de snorkeling et de pêche. Bon programme dirons-nous ! À chaque arrêt baignade on se réjouit de la température de l’eau, « c’est le bain » lance Laura à chaque stop ! Les sessions snorkeling ne sont pas incroyables par contre mais ce sera la première fois pour nous qu’on verra du corail quand même ! Ah et bien évidemment, Zim, après 12 secondes dans l’eau, laisse échapper son tuba qu’on ne retrouvera jamais … Heureusement que sa tête est bien accrochée à ses épaules !

bateau

lauzim

beaugoss

kiki sur le bateau

boat trip

Journée vraiment agréable en tout cas, pas un nuage (sandwich local de dingue) et une ambiance hyper cool, ça fait du bien, on a pas eu la chance de faire ce genre de chose au Vietnam !

love

immersion

friends

île aux lapin

sea

Le lendemain on retrouve à nouveau Maité et Quentin pour une balade dans le parc national de Kep selon les conseils de Kris encore une fois. 6 kilomètres, ça devrait nous prendre la matinée si on y va tranquille ! Et oui, on y est allé tranquille car le courant passe plutôt bien entre nous et ça nous va bien de marcher et discuter à ce rythme 🙂

tuctuc

nature

On arrive dans une réserve de papillons, Laura est aux anges ! Faut dire qu’ici les papillons sont incroyables, on a jamais vu de spécimens pareils ! On finit notre marche dans le parc où on croisera quelques petits singes mais aucun ne mordra la cuisse de Laura cette fois 🙂

papillons

copines

colors

colors2

On termine notre passage à Kep par une après-midi calme à notre bungalow à contempler à nouveau le coucher de soleil avec vue sur la mer, on est plutôt pas mal à ce moment là 🙂

Demain direction Koh Rong, une île au large de Sihanoukville !

With Love,

Laura & Zim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
5 − 1 =